Cerdin

Que fait la loi pour protéger les enfants des violences psychologiques ?

La maltraitance des enfants est un fait courant dans certaines familles. Que ce soit sous forme physique, sexuelle, psychologique, financière et négligence. En ce qui concerne la maltraitance psychologique, la loi la considère comme les autres maltraitances, et sanctionne les parents, proches ou voisins coupables. Généralement, il consiste à contrôler les enfants en utilisant des mots blessants qui touchent à la dignité ou à isoler l’enfant, de même pour toutes les expressions qui les fassent peur.

Quelles sont les formes de maltraitance psychologique ?

Les maltraitances psychologiques concernent les insultes, les cris, ainsi que toutes expressions rabaissantes et menaçantes. De même pour les cris incessants et critiques envers les enfants, mais aussi le fait de les empêcher de voir ses amis ou ses familles. Sont aussi considérées comme maltraitance psychologique les interdictions faites aux enfants concernant leurs croyances ou religions tout en les empêchant de pratiquer. Les destructions de biens ou maltraitances des animaux de compagnies même via de simples menaces constituent un délit psychologique. Sans oublier les humiliations et les intimidations, particulièrement sur internet sont des délits psychologiques. Il est à noter que ces actes atteignent particulièrement les enfants, mais aussi les adultes qui peuvent porter plainte afin de sanctionner les délinquants. Sont considérés comme crime les menaces de blessure et les harcèlements réguliers.

Comment protéger les enfants ?

Dès que vous apercevez une forme de violence psychologique chez un enfant, prévenez les autorités compétentes qui vont placer l’enfant dans une association aide aux enfants jusqu’à la fin des procédures. C’est un devoir responsable et citoyen, tout en permettant de protéger ces enfants contre ces violences. À défaut d’une intervention, les violences psychologiques peuvent s’accompagner par d’autres formes de violences, ce qui peut aggraver la situation de l’enfant via ces atteintes aux dignités. Bref, toutes formes de violence sont réprimandées par la loi et chaque citoyen est encouragé à dénoncer ces violences pour le bien-être des enfants maltraités.